Marche Nordique


La Marche Nordique – une activité tonique….

Née dans les années ’30 en guise d’entraînement d’été des skieurs de fond finlandais, la marche nordique s’est récemment popularisée dans nos contrées.

Le mot d’origine finnois, « Sauvakävely » (Nordic Walking en anglais), c’est répandu officiellement à partir de l’année 1997, quand l’activité a été reconnue comme un sport dans les pays scandinaves.

La marche nordique convient à tout public et se pratique à l’aide de bâtons (spécialement conçus à cet effet) - toute l’année, dans un milieu naturel.

Elle présente l’avantage d’offrir un impact avéré sur la santé, tout en restant une activité douce (entre la marche traditionnelle et le course à pied) :

- Renforcement du système cardiovasculaire 
- Optimalisation du travail musculaire 
- Sauvegarde ou… retour de la ligne > à combiner avec un programme d’amaigrissement 
- Prévention de l’ostéoporose 
- Évacuation du stress
- Amélioration du système immunitaire
- et bien d'autres bénéfices encore.....




Les caractéristiques de base de la Marche Nordique 
  
  • La marche alternée ;
  • L'usage des bâtons en coordination croisée (membre supérieur droit avancé avec le membre inférieur gauche et vice-versa) ;
  • L'engagement du bâton de manière fonctionnelle ;
  • L'implantation du bâton avec un angle de 55-60°, de façon souple et décidée ;
  • Le redressement du tronc de manière fonctionnelle ;
  • L'usage de toute l'amplitude de mouvement tronc-bras-bâtons ;
  • Phase de poussée à plat sur la dragonne, main ouverte ;
  • Phase de retour main fermée ;
  • L'ajustement du pas à la taille du corps, du bâton et des jambes ;
  • Implantation du bâton au sol au niveau du centre de gravité ;
  • Maintien d'une force fonctionnelle sur le bâton (au travers de la dragonne) derrière le centre de gravité ;
  • Déplacement du bâton vers l'arrière avec une rotation minimale des épaules ;
  • Maintien de la poussée vers l'arrière ;



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire